Playmobil, le film

Playmobil, le film
Envoyer à un ami Imprimer la page Accéder au forum Notez ce film
Playmobil, le film
France, 1993
De Lino DiSalvo
Scénario : Lino DiSalvo, Greg Erb, Blaise Hemingway, Jason Oremland
Avec : Jim Gaffigan, Adam Lambert, Daniel Radcliffe, Anya Taylor-Joy, Kenan Thompson
Musique : Heitor Pereira
Durée : 1h40
Sortie : 07/08/2019
Note FilmDeCulte : **----
  • Playmobil, le film
  • Playmobil, le film

Lorsque son petit frère Charlie disparaît dans l'univers magique et animé des Playmobil, Marla se lance dans une quête hors du commun pour le retrouver ! C'est le début d'une aventure pleine d'action et d'humour où Marla fera des rencontres inoubliables : un sympathique vendeur ambulant qui vit dans son food truck, un agent secret élégant et charismatique, un affectueux petit robot et une bonne fée fantasque seront autant de nouveaux amis qui l'aideront à échapper aux dangers qui la guettent.

EN ARRIÈRE LES HISTOIRES …

Ah bah forcément il fallait que ça arrive… Parce qu’après le succès de La Grande aventure Lego, de sa suite et de son spin-off, les concurrents directs étaient obligés de leur emboîter le pas s’ils voulaient pourvoir espérer rester dans la course. Playmobil, le film donc, ou comment se cogner une aventure peu inspirée et qui pue l’opportunisme mal placé. Car plutôt que d’essayer de proposer une histoire cherchant l’originalité à tout prix et qui aurait peut-être pu réussir à justifier l’affaire, cette première incursion au cinéma des figurines en plastique aux articulations pénibles préfère le choix d’un canevas classique qui rappelle les pitch de départ de, au hasard, Tron ou Jumanji, et laisse dérouler son intrigue à la banalité confondante sans jamais chercher le pas de côté qui pourrait réveiller l’audience âgée de plus de 10 ans qui aurait tentée l’aventure. Sans aucune audace ni le grain de folie nécessaire à ce genre d’entreprise, le film se contente donc d’empiler une somme d’idées tout sauf inspirées et quelques chansons cache-misères beaucoup trop mièvres, le tout en naviguant forcément dans les décors emblématiques de la franchise (western, vikings, pirates, etc.). Réalisé, et en partie scénarisé, par un ancien pilier de l’animation de chez Disney qu’on a connu plus inspiré (le bonhomme a entre autre donné de sa personne sur Volt, Raiponce ou encore La Reine des neiges), Playmobil, le film accumule donc les mauvais points au niveau de l’inspiration et ne doit son éventuel salut qu’à son rythme et à une animation qui arrive quand même à être plus honnête que certains autres produits qui pullulent en période de vacances scolaires. Mais c’est à peu près tout ce que l’on retiendra de cette première incursion sur grand écran.

par Christophe Chenallet

Commentaires

Partenaires